• Une personne basculera dans le rôle de "sauveur" quel que soit l'outil thérapeutique, si sa psychologie l'y entraîne ...

    Le "sauveur" est celui qui combat la souffrance de l'autre, parce qu'elle réveille la sienne propre.

    L'aidant, est en empathie avec la personne en difficulté, mais la confiance qu'il a, en lui-même, en l'amour et en la vie, la force de compassion active en lui, la conscience qu'il a de ses propres failles et le chemin qu'il a fait pour en guérir, lui permettent d'aider l'autre, de l'accompagner vers la réponse à son besoin, et non de vouloir supprimer sa souffrance.

    Une phrase des "Dialogues avec l'ange" :

    "Ne lutte pas contre les ténèbres, allume la lumière." !


    votre commentaire
  • Conversations avec Dieu, Neale Donald Walsch. Réflexion autour de la notion de "jugement", en lien avec la CNV.

    Un jugement est toujours porté en fonction d'un système de valeur et de référence, c'est à dire : en fonction de "ce qui est bien" ou de "ce qui est mal" pour nous, et d'une évaluation particulière, personnelle et non-objective de la situation, qui dépend du cadre interprétatif dans lequel nous l'avons placée, consciemment ou non.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Une expérience forte vécue le 28/04/2016.:

    Rencontre avec une autre personne, dans un espace de profonde confiance et authenticité, de résonances multiples au cœur de notre humanité, de profondeur et de délicatesse infinies, un magnifique voyage de conscience ...

    Cette rencontre m'ouvre aussi à un possible nouveau pour moi, celui d'être pour certaines personnes, un accompagnant dans l'exploration de leur intériorité, et cela, grâce et avec, le chemin que j'ai fait avec mes fragilités, mes blessures, et le voyage que j'ai vécu pour en guérir ...

    Gratitude !


    votre commentaire
  • Pour moi, cette phrase exprime, en quelque sorte, l'essence de toutes les démarches spirituelles de notre humanité (affirmation bien prétentieuse, mais que j'assume en reconnaissant mon infinie petitesse devant l'immensité qu'est "l'humanité" et le mystère contenu dans "spiritualité" !).

    Si j'ai bien compris un des aspects du message d'Isabelle Padovani, la CNV nous aide à prendre conscience de l'illusion de notre séparation d'avec l'autre, et nous permet de nous relier à lui en tant que personne et individualité, et, au-delà, à nous relier à notre profondeur commune, ce qui est un dépassement de l'illusion de séparation d'avec l'autre, d'avec les autres, et d'avec l'humanité ... et peut-être au-delà !

    Chaleureusement ! ;)

    Lien d'origine.


    votre commentaire
  • Beaucoup de nos élans sont portés par l'amour, par le désir de faire bien, de contribuer, pour soi-même et les autres, à un monde meilleur ...

    Pour autant, leurs mises en œuvre concrètes, le "comment faire ?", et le "par quel bout commencer ?" nous échappent souvent ...

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Je reviens sur l'importance de la formulation ... Quand il s’agit d'un "merci", il me semble que tout le monde sait à quels sentiments cela renvoie ...

    Mais dés que l'on sort de l'expression de sentiments ou de convictions qui sont communes à tous, effectivement la formulation a de l'importance. Un exemple :
    1 - "Ton propos me fait réagir"
    2 - "Je suis stimulé par ton propos"
    et en référence au vocabulaire de M Rosenberg dans son livre "Les mots sont des fenêtres, ..." :
    3 - "Ton propos a été le ***déclencheur*** de la réaction émotionnelle difficile et désagréable que j'éprouve, et il a stimulé ***la cause, en moi***, de cette réaction".

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le "zébre" (ou surdoué, ou HQI) perçoit et comprend certaines choses instantanément, de manière intuitive et globale (intelligence différente, pensées en arborescence, hypersensibilité, empathie,exigences éthiques élevées ... mêlées, plus réactions émotionnelles puissantes, et autres éléments "zèbres"), alors que l'autre (non-zèbre), ou les autres, restent dans une perception linéaire et verbale limitée, en particulier par les habitudes de pensées, et des réactions émotionnelles automatiques, sans avoir conscience de ces limites/limitations.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Je reviens ici à la suite du vécu dont j'ai témoigné précédemment (dans l'article "CNV, ... de M Rosenberg", avant le précédent), celui de l'enfant qui aurait TELLEMENT aimé être compris par ses parents, et qui se sentait triste et coupable.
    Depuis la veille après-midi, j'avais un peu mal à le tête, et la discussion de la soirée dans le groupe, n'y a rien changé, j'ai mal dormi cette nuit sans comprendre pourquoi.
    C'est dans ma méditation du matin que les choses se sont éclairées :

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Pour illustrer cette petite phrase, proposée comme thème dans le groupe CNV OSBD (Communication Non-Violente)(il faut être inscrit dans le groupe pour y avoir accès), sur FB, voilà une situation récente, vécue avec une collègue de travail.

    Malgré nos différences, il y a une bonne confiance entre elle et moi, et ce n'est pas la première fois que nous avons des conversations où je lui apporte mon écoute et un certain apaisement. Mais là, et en grande partie grâce à ce que j'ai appris ces derniers temps dans ce groupe, cela a atteint une profondeur que je considère comme exceptionnelle.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • La CNV est un très intéressant outil d'évolution spirituelle et personnelle, car il demande aux personnes qui y adhèrent, d'être attentif à leur ressenti, à leur expression et d'être vigilant vis à vis d'eux-mêmes, le tout dans un esprit de bienveillance envers soi-même et envers les autres ... Tous ces points sont essentiels dans toute démarche spirituelle digne de ce nom (selon moi) ! Ce qui peut compléter cette approche, selon moi : un travail avec le corps, et des pratiques méditatives ... C'est un outil que j'aime bien !
    Un autre élément important de la CNV, est qu'elle demande et encourage chacun à prendre la responsabilité de lui-même, de ce qu'il ressent, de la manière dont il l'exprime.

    Lire la suite...


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires