• Solitude. Prière. Espérance.

    Qu'importe ce que je vis "au plan spirituel", les éclairs de conscience, les chemins que je vis, les découvertes permanentes, les intuitions, les expériences intérieures dans les dimensions non-ordinaires de conscience, c'est non-partageable, cela n'intéresse personne, cela m'enferme dans une grande incommunicabilité ...

    Ma nature ? Probablement : Emmerder le monde, les autres, individuellement, et dans tous les collectifs, le provoquer pour qu'il évolue, alors que je ne voudrais qu'harmonie, compréhension sensible, intuitive, intelligente, sympathique et respectueuse, être toujours en décalage, au plan social et relationnel, aucune proximité affective possible avec quiconque ...

    Toujours, à l'intérieur de soi, cette présence, cette énergie, cette conscience, qui fait qu'aucun échange n'est pris au premier degré ... sauf exception incontrôlable. Étranger sur la terre, étranger au milieu des hommes, énergumène dérangeant et intraitable ...

    Qui pourrait bien avoir une authentique sympathie pour un être comme moi ? Quelle société ou communauté pourrait bien m'accepter, sans se lasser rapidement des questions dérangeantes que mes mots et mes actes vont lui poser ?

    Alors faire semblant, être gentil et accompagner dans la profondeur ceux qui en ont besoin, et puis retourner à la solitude, blessure et nécessité, et continuer seul ce chemin, espérant qu'un jour, il débouche sur des rencontres plus vraies et profondes que ce que la vie me donne actuellement ...

    Espérer, éprouver la douleur et le manque, traverser les lumières et les ciels aussi, la puissance et la fragilité infinie de l'être, expérimenter une forme d'amour indicible, et finalement impossible à incarner dans l'ordinaire de la vie ...

    Désespérant, dérisoire, sans importance, douloureux, ridicule, inutile ... Voilà ce que je suis, voilà ce que sont mes mots ...

    Voilà ce que c'est que d'accorder de l'importance à la personne que l'on croit que l'on est, dans un monde dont le sens échappe toujours, et où l'amour est une épreuve et non une force, une blessure et jamais un baume, ni une réponse ... Je ne comprends pas, ce que je fous là, qui je suis, j'ignore quelle direction prendre, toutes sont également absurde et vide de sens ... Le vrai, le sincère, le profond, le "vraiment humain", échappe toujours ... Les autres sont loin, dans leurs bulles lointaines, où même les meilleures intentions sont vaines face à la déchirure du cœur ...

    Tristesse d'une vie, où être vrai, c'est jouer la comédie ...

    J'en appelle à toi Seigneur, je dis simplement : "Que Ta volonté soit faîte." parce que la mienne ne mène nul part, et que la Vérité de l'Amour, la Sagesse infinie de la vie, l'Intelligence Universelle qui crée toute chose, me sont inaccessibles, tout en étant les seules choses qui aient du sens pour moi, et par lesquelles je voudrais agir ...

    Orgueil, folie, délire de l'être limité et souffrant de son incomplétude, que je ressens être maintenant.

    Et dans lequel pourtant, reste une flamme indomptée, la certitude que le "voile" de l'illusion du manque va "bientôt" se déchirer, ne serait-ce que le temps d'un éclair, laissant apparaître une lumière et un chemin qui nourriront, une sérénité, une paix, une confiance intérieure et une puissance d'amour et de vérité, plus profondes qu'avant ...

    Que la paix soit avec vous, que l'amour habite votre cœur.

    « Atypique "trop" sensible/réactif/empathique/bienveillant et "handicapés" sociaux !Méditer, cheminer, c'est ... ;) »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :