• Sexualité, spiritualité, couple, amour humain et divin.

    Waouf ! La discussion décoiffe !         (Discussion sur Epanews).

    Merci de vos sincérités et de vos partages ...

    Merci, M2...., M1.... et les autres de témoigner d'expériences vécues.
    Avant d'écrire, je m'ouvre à la profondeur de l'âme, et aux vagues d'amour et de vérité qui sillonnent chaque instant de la vie ...
    La plénitude, la totale puissance de l'amour, je l'ai vécu à plusieurs reprises ... de manière très différente ...
    Voir ces liens Satori, et aussi Conscience, ou encore Puissance divine ...

    Mais aussi de manière très simple et évidente avec la mère de mes filles ...
    Mais comme pour toi, M3, il y avait cette tension terrible entre nos failles humaines, nos attentes réciproques, et cette plénitude, cette puissance d'amour qui nous tombait dessus par moment, dans laquelle l'intensité de la relation entre nous, était en résonance avec une puissance, un espace, une intensité qui nous dépassaient ... La relation en a craqué. Parce que, pour parvenir à ce seuil où émergeait cette puissance d'amour, c'était un temps long, difficile, pénible qu'il fallait traverser ... Cela ne correspondait pas à ce que souhaitait profondément ma compagne ... même si cela lui a beaucoup apporté ...
    Entre mon intégrité, trop intègre, où je ne reconnaissais pas suffisamment la difficulté de son vécu et certaines de ses attentes, certaines de mes limites/fragilités personnelles, et sa demande d'un plus grand "confort relationnel", auquel se sont ajoutés des éléments de sa vie personnelle très perturbateurs, il n'y a pas eu d'autre choix que celui de la séparation ...
    Et cette puissance d'amour, se vivait dans la sexualité, en nous mettant en contact avec quelque chose de "transcendant", "fusionnel", "mystique" mais aussi "en dehors" ... C'était impressionnant de puissance ... Le "moi" devient/est tout petit devant cela, on se sent minuscule devant une force immense, un espace qui vous englobe, et dont vous sentez qu'il vient des confins de l'Univers et de la Vie ... Oui, il y avait une sorte de résonance de l'un avec l'autre, mais surtout avec une pulsation tellement plus profonde que ce que nos petites consciences avaient pour habitude de connaître et de nommer "Amour". Oui, quelque chose "brûlait" dans la pièce, une énergie sacrée et divine, rayonnait, traversait tout ... Après des semaines de "lourd", "difficile", tout d'un coup, "quelque chose" lâchait, et nous basculions dans cette sorte d'extase à deux, ouverte sur "bien plus", avec les enfants autour ! Quelle puissance de bonheur rayonnait alors ... et cette énergie durait quelques jours, imbibait nos vies ...

    D'une certaine manière, comme M1...., si je n'ai pas renoué de relation, c'est parce que j'attends de vivre à nouveau quelque chose de cet ordre, que je suis incapable d'investir de l'énergie, si je n'ai pas le pressentiment d'une telle intensité possible (ce qui est, sauf projections enfantines et illusoires, rarement le cas, malheureusement) ...

    Peut-être est-il possible de vivre des "orgasmes cosmiques" tout en aimant, humainement et "divinement", à notre simple mesure de petits hommes fragiles, une femme qui nous le rendrait bien ?

    Qu'en penses-tu M2.... ? Et vous "les filles" ? ;-)

    Amicalement.

    « Autour de la dépendance affective ...La plénitude est notre destin ... »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :