• S'aimer soi-même ... et l'amour des autres.

    L'amour des autres nous est vital, condition de survie indispensable de notre conception jusqu'à maintenant. Bien que l'amour dont nous ayons vitalement besoin, n'ait cessé d'évoluer et ne soit pas le même, dans le ventre de notre mère, après le naissance, pendant notre enfance, et après ...

    La manière dont nous avons été accueilli, fœtus, bébé, petit enfant, dans la condition de totale dépendance et d'incapacité à modifier notre environnement où nous étions, est ce qui conditionne le plus la manière dont nous pouvons aimer les autres et nous-mêmes ... Nous en gardons les plus fortes traces, positives et négatives, conscientes ou non, une imprégnation indélébile.

    Comme cet accueil n'a pas été parfait, nous en gardons des failles profondes, que la vie, les rencontres, se chargent d'ouvrir naturellement. Cela nous fait alors contacter le manque profond et fondamental qui est en nous ... nous oblige à trouver des ressources au-delà des limites du "moi" tel qu'il s'est construit ... L'amour des autres, de nouveaux autres, ou un amour différent et nouveau, nous aide alors, à reconstruire une nouvelle capacité d'amour, pour nous-même et pour les autres ...

    Et ce que nous apprenons à chaque fois, dans ce processus où les autres sont essentiels, c'est à découvrir plus profondément la puissance de l'amour en nous.

    Nous aimer les uns les autres, n'est-ce pas nous aider les uns les autres, à reconnaître la puissance d'amour que chacun porte en lui : être le reflet pour l'autre et par delà le manque, de la plénitude possible ?

    S'aimer les uns les autres ... C'est quoi ?

    Chacun, à la lumière de son propre vécu, considère qu'il se comporte le mieux possible avec les autres !
    Même s'il réagit avec violence et dureté, alors qu'un autre aurait pris la voie de la douceur ...

    Oui : nous sommes pleins de contradictions, de peurs et d'exigences ... et nous prenons trop souvent notre perception des choses, comme l'alpha et l'oméga, pour juger de l'autre et de ce qui est bien pour lui ...

    C'est pour cela que "S'aimer soi-même" comme "S'aimer les uns les autres", est un rude chemin ! L'un et l'autre n'étant pas séparé !

    J'aime de mon mieux, mais étant plein de manques, d'illusions et de souffrances plus ou moins cachées, je prie la vie et ceux (dont moi-même) que je blesse par manque de sagesse, de me pardonner.

    « Sur l'identification. L'importance du corps.La trace de l'ange. »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :