• Plénitude au-delà de la pensée ...

    Quand je ne m'attache plus à rien (de "moi"), le grand "Tout" émerge ... Et la félicité et la paix et l'espace intérieur et "l'amour", qui vont avec ...
    Perception d'hier, qui se prolonge, par moment, aujourd'hui ...

    ... Il y a des moments où on touche l'indicible ...

    Hier, j'étais dans un de ces moments-là, où je sentais la puissante et belle harmonie du monde, une sorte d'amour intrinsèque à toute chose ...

    J'ai été me balader à Cultura et ouvert le livre d'un psychiatre qui a fait une retraite bouddhiste puis à repris son travail de psychiatre autrement ...

    Et j'ai lu un chapitre où il parle de l'expérience intérieure de plénitude et de lumière au-delà de toute pensée, que lui a permis de vivre la rencontre avec son maître.

    Puis il témoigne de cette même expérience avec une femme qui, à quelques jours de sa mort, et alors que tout ce qui constituait son "moi" habituel était en train de se dissoudre, se "sentait bien", dans un état de sérénité qu'elle avait cherché toute sa vie ... Et il se rend compte que l'état de conscience de cette femme, est le même que celui que son maître lui a permis de découvrir, et qu'il porte en lui, et qui existe en tous, au-delà de toutes les idées et croyances que nous avons sur nous-même et sur la vie ...

    Quand je vis des moments comme ceux-là, je me dis que ma quête personnelle n'est pas totalement vaine !

     

    « L'empathie, l'hypersensibilité ça craint si :
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :