• Lien corps-esprit (2). Equilibrer, Verticalité, Mouvement, Respiration ...

    Je trouve passionnant de faire prendre conscience, que le corps reflète l'esprit, et que l'esprit, la conscience peuvent faire évoluer le corps ...  
     
    Une autre manière (cf. Lien corps-esprit (1)), consiste à faire prendre conscience qu'il y a une meilleure façon de s'équilibrer, de se tenir, de bouger et de respirer que celle que nous connaissons depuis toujours ...  
     
    Lors d'un essai pour faire entrer mon approche dans un club de sport, une femme ne comprenait pas pourquoi je tentais de l'amener à modifier son équilibre et sa posture ... En général, au début, ce n'est pas très confortable, et cela la déstabilisait ... Et puis en discutant, elle me dit qu'elle ne peut pas marcher longtemps, parce qu'elle a vite mal aux pieds ... 

    Évidemment : sans s'en rendre compte, elle mettait tout son poids sur l'avant des pieds, sans tenir ses jambes et ses hanches de manière correcte ... Sa position, pour elle, était "normale" et "bonne", mais elle entraînait ses douleurs aux pieds, sans qu'elle puisse faire un lien entre les deux ... Elle n'a pas su s'en rendre compte ... Corriger son maintien, sa posture, et son équilibre, aurait permis d'améliorer grandement, ses douleurs et la dégradation de ses pieds ... Inconscience et aveuglement, quand tu nous tiens !
     
    C'est pour moi, un exemple du fonctionnement de l'ego : Nous fonctionnons, corporellement, émotionnellement, psychologiquement, d'une manière qui est "normale", en réalité, la seule que nous connaissions ... Parfois, souvent, cela fonctionne bien ou à peu près ! Mais à d'autres moments, cela crée des douleurs, des situations pénibles, des souffrances morales, cela affecte nos organes, notre santé, notre moral, etc. Et quand cela ne va pas, cela veut dire qu'il y a une/des prises de conscience à faire, et des changements à mettre en œuvre, dans notre manière d'être, de réagir, de penser, de sentir ... Mais c'est inconfortable, on ne sait pas vraiment ce qui ne va pas (évidemment puisque ce qui est normal et habituel, est la source du problème), on ne sait pas comment s'y prendre, et avec tout cela, on en a pas trop envie !  L'ego, c'est un peu une minuscule bulle de conscience "moi", sur l'océan d'une immense conscience différente, alors que lui-même croit que c'est l'inverse !
     
    Il y a bien longtemps, une personne que je connaissais bien, et souffrant d'une maladie génétique, vient me voir, respiration bloquée, infection pulmonaire ... Le travail que je fais d'habitude pour aider les gens à respirer profondément et calmement, ne fonctionnait pas vraiment : c'était vraiment "verrouillé" ... Je parle avec elle, essaye de comprendre ce qui se passe, d'où cela peut venir ... Elle finit pas faire un lien : L'avant-veille, en rentrant du boulot super-fatiguée, elle avait été tellement en colère contre sa petite fille qui criait et pleurait, qu'elle l'a prise dans ses bras, pour la secouer et la faire taire. En se voyant faire, avec la colère qu'elle éprouvait, elle a eu peur de tuer sa fille ... Et là, elle avait bloqué et figé totalement ces émotions de colère et de peur ... Le lendemain sur-infection bronchique ... Et bien, rien qu'en l'écoutant, en la laissant dire et exprimer son vécu, ses émotions, en reconnaissant qu'elle n'était pas un monstre, que cela pouvait arriver à tout le monde, ... Et bien sa respiration s'est ouverte, détendue, approfondie, apaisée, bien mieux qu'avec les médicaments qu'elle recevait ... Lien corps-émotion-esprit ...  
     
    De temps en temps, j'ai des stagiaires ... Ils sont en général, assez intéressés par ce que je propose de différents par rapport aux connaissances académiques ...  
    L'une d'entre elles avait été asthmatique durant l'enfance. Et le travail sur la respiration l'a particulièrement intéressée ... Il faut savoir que l'on ne peut pas contrôler sa respiration sans se détendre, c'est impossible, et que le niveau de relaxation et la qualité de la respiration, sa liberté et sa profondeur, vont de paire. A la troisième séance, cette jeune femme a ressenti, pour la première fois de sa vie,  des respirations réellement pleine et entière, du bas du ventre, jusqu'au clavicule, sans effort et en totale détente ... Expérience puissante pour elle, que de sentir que l'on peux respirer sans aucune sensation de manque, se sentir plein d'air, rassasié ... C'était émouvant, vibrant d'énergie et de beauté ...    
     
    J'ai eu un autre stagiaire, il y a quelque temps, ceinture marron de judo ... Je lui ai proposé le travail au niveau du corps, de l'équilibre et du mouvement ... Moi, je n'ai pas dépassé la ceinture orange, en judo, en karaté, et en aïkido, c'était il y a des années ! Mais c'est moi qui lui ait fait sentir, comment améliorer son équilibre, corriger certaines erreurs qu'il faisait systématiquement, et aussi pourquoi, comment, il avait pu se faire "exploser" le genou, quelques années auparavant dans un combat, parce que sa manière de se tenir avait un défaut ... Et malgré mon "grand âge", j'étais plus performant que lui dans des exercices de déplacement, d'équilibration, d'utilisation de la puissance et de l'énergie du corps !  C'était vraiment super intéressant !
     
    Un dernier exemple, avec une jeune collègue de travail, avec qui cela a tout de suite accroché sur les liens corps-esprit. Je commence le travail pour lui faire sentir la manière de rééquilibrer sa posture ... Assez rapidement, elle sent que la tension qu'elle a en permanence dans son dos se relâche ... et que son plexus solaire s'ouvre ... Manque de chance, elle doit faire une présentation devant des gens qu'elle ne connaît pas ... Et la tension de son dos et de son plexus, qui inhibait la sensation de son stress, s'étant relâchée, elle ressent son anxiété de manière très forte ... Je lui propose alors une séance rapide d'EFT (j'en parlerai une prochaine fois) ... Heureusement que j'avais cela sous le coude, sinon, j'aurais été bien embêté ! A la fin de la séance d'EFT, son niveau d'anxiété était passé de 8/10 à 4/10 ... Ouf !  
     
    On voit bien que nos tensions musculaires, la manière dont nous nous équilibrons, dont nous respirons, dont nous bougeons, parlent de notre manière inconsciente d'être et de réagir dans la vie, y compris au niveau psychologique et émotionnel ... Faire évoluer tout cela, en prendre conscience, y travailler, c'est favoriser des prises de conscience, permettre des rééquilibrations et des améliorations qu'une approche purement psychologique et verbale n'aborderait même pas ...  
     
    Bref, vouloir évoluer psychologiquement et spirituellement, sans passer par le corps, par son écoute, par un travail sur, et avec  lui, ne peut que ralentir notre évolution, nous laisser enfermer dans des impasses dont nous n'aurions pas conscience, sauf à nous voir répéter des situations pénibles (maladie, accident, souffrances relationnelles, ...), et/ou à nous sentir dans l'impasse devant nos ressentis face à la vie, ...  
     
    Quelques réflexions complémentaires ... Je le répète : rien de magique dans tout cela ... simplement une approche qui peut être une grande ouverture pour certaines personnes ...,et qui en laissera d'autres indifférentes, qui ne seraient pas prêts à se laisser toucher ainsi ... d'autre part, l'intégration, l'appropriation de ces vécus ne peut se faire que dans la durée ...  
     
    Bon, mais, comme disait ma fille : j'dis ça, mais j'ai rien dit ! ;-)
    Bonne soirée !

    PS. Certains seront sceptiques ... Je n'ai rien à prouver .... mais je leur propose, de tenter l'expérience de l'un ou l'autre des outils dont je parle ! La théorie ne prouve rien, le vécu, si ! ;-)

    « Lien corps-esprit (1). Toucher relaxant profond. Lien corps-esprit (3). Énergétique. »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :