• Les quatre niveaux de conscience de l'être humain.

    Remarque : Certaines personnes (niveau 1) rejettent la notion d'inconscient, d'autres (niveau 2)  ne pourront pas faire autrement que d'en minimiser l'importance et la puissance.

    1 : Une "jeune âme" dont la conscience est fondée sur l'identification à son moi, et qui ne veut en voir que la puissance et les capacités d'action, rejettera la notion même d'inconscient (Je me rappelle, il y a bien des années, avoir vu M Jean d'Ormesson, nié avoir un inconscient, lors d'une émission avec Bernard Pivot, me semble-t-il !).

    2 : Une âme un peu moins jeune, ayant rencontré échecs et souffrances, et des joies et extases sortant de l'ordinaire, en reconnaîtra l'évidence, mais tentera par tous les moyens d'en contrôler les effets, et en minimisera l'importance ...


    3 : Une âme plus mûre, n'aura plus besoin de s'en protéger ou de s'en croire maître ... elle verra dans les événements de sa vie, comme dans ceux de sa propre psychologie, un dialogue instructif et permanent avec : la vie, ou le divin, ou l'ordre du monde, ou le soi, ou les esprits, ou le dharma, (selon sa culture d'origine), etc ...

    4 : Une "vieille âme" (ou "conscience très évoluée"), sera dans un flot constant d'énergies, de connaissances, d'ajustements, d'intuitions, d'équilibres et de déséquilibres, en lien avec ce qui est de plus essentiel et juste pour l'univers ...

    « "Être conscient(e) de mon inconscience" ? ? ?Solitude amie ! »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :