• La mise à mort du travail. Le harcèlement comme management.

    "La mise à mort du travail" sur TV 5 Monde, ce jour.

    Les pouvoirs financiers, actionnaires, "hauts potentiels", managers de "hauts vols", grandes sociétés, ont mis au point des stratégies de management remarquables pour augmenter la rentabilité immédiate des salariés, en réduire le nombre, créer délibérément la peur, l'isolement, détruire les solidarités et les possibilités de défense salariale.

    Dans cette émission, des personnes témoignent : salariés d'un supermarché, cadres dans une entreprise informatique internationale, médecin du travail chargé de recevoir et d'aider les salariés en souffrance ... Les conséquences physiques et psychologiques sont terribles.

    Des personnes obligées de harceler d'autres salariés. Le harcèlement de syndiqués ...

    Les dépôts de plainte, les arguments des avocats, pour et contre les salariés du supermarché.

    A EDF, un CHSCT (Comité Hygiène et Sécurité et Conditions de Travail) de l'entreprise, les salariés qui témoignent de la folie du système de management ...

    Nous voyons bien comment les pressions psychologiques, la peur de perdre son emploi, sont instrumentalisées par les managers, eux-mêmes aussi finalement, soumis aux mêmes stratégies, quand ils ont remplis leurs missions de "dégraissement" !

    Quel mépris délibéré de l'humain ! Quelles destructions psychologiques individuelles et sociales, quelles souffrances générées, par des crétins décérébrés, uniquement occupés, à accroître, le rendement de capitaux investis par des déjà "super riches" !

    Comment tous ces "super" financiers et banquiers, ces "grands patrons", tous ces petits et grands responsables, peuvent ils se regarder dans leur glace le matin ? Comment peuvent ils penser ne pas payer le prix de cette violence un jour au l'autre ? Il est vrai qu'ils vivent entre eux, ces pauvres gens ... bien à l'abri, derrière le mur de richesse, de pouvoir et d'argent qui les rend irresponsables, non-concernés, "non-regardant" de toutes les personnes dont ils détruisent les vies ...

    Jusqu'où iront ils dans le soutien à une telle folie ? Combien de temps refuseront-ils de voir que sous couvert d’accroître la richesse de quelques uns, ils détruisent la vie, et l'âme de tant de gens ?

    Et nous, les "petits", combien de temps allons nous continuer à subir, sans réagir, sans nous unir, sans être solidaires, de tels comportements ?

    Chaque jour être vigilant. Chaque jour être attentif, si l'un est harcelé, quand il sera parti, plus ou moins détruit, cela ne sera-t-il pas bientôt notre tour ?

    Je n'ai pas de réponses collectives, juste quelques engagements personnels, des combats que j'ai mené, plus ou moins gagnés, dans mon travail ... mais face à la bêtise et l'inconscience de beaucoup de "petits responsables", j'ai l'impression de toujours devoir reprendre le combat !

    Cette prise de pouvoir, ces méthodes de management destructrices, elles sont aussi dans la tête des gens, dans leur ignorance des enjeux de leur propres comportements. On ne peut pas vouloir toujours plus d'argent, vouloir payer toujours moins chers les produits de plus en plus sophistiqués, et croire que notre travail de production et de service ne sera pas soumis à l'impitoyable pression du pur rendement financier ! ....

    Nous devons nous engager, là où nous sommes, avec ceux qui souffrent, et subissent plus que nous. Nous défendre dans la dignité chaque fois que possible, nous faire aider quand c'est nécessaire ...

    Qu'en pensez vous ?
    Politique et spiritualité ? Oui, car tout est profondément lié !

    Les choix individuels et collectifs sont profondément liés. Le degré de conscience spirituel individuel et collectif conditionne l'avenir de nos sociétés ...

    Bonne soirée !

    « Intensité amoureuse, sexuelle. Dépendance affective. Le corps sacré."moi", le divin, la sexualité, et le septième ciel ! »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :