• La beauté du monde. Bonheur et éveil.

    Porté par les questions de la nuit, et les réponses qui en sont venues ... Porté par les failles de ma psychologie, le besoin de "sauver le monde", de le guérir de sa folie, parce que je me sens coupable et responsable de tout ce que je perçois qui va mal ...

    Oui, c'est vrai, c'est ce que je ressens.

    Et du coup, cela arrête de me peser, cela arrête d'avoir du poids. Je comprends différentes choses, ce qui libère la conscience, ma psychologie d'une fausse obligation à agir, d'une adhésion à des visions des choses négatives et fausses.

    Les hommes se racontent des histoires les uns aux autres, sans vouloir voir que leurs subjectivités écrasent/effacent/masquent la réalité du monde, qui est et sera toujours sereine ... Des gens très intelligents et très puissants passent leur vie dans des bulles de pensées et d'émotions "délirantes" qui ont l'apparence de "l'objectivité" : jeux de guerre et de pouvoir, de peur et de violence, de mensonge et de déni ... car à la fin, ne reste qu'un homme, qui a peur de perdre, d'être impuissant, et de mourir ... et aucun de ces "jeux" ne le sauvera de cela ...

    Je me lève, ouvre les volets, la lumière envahit la chambre. J'ouvre les "Dialogues avec l'ange" (Entretien 77), ce qui est écrit est clair, lumineux, évident ! En quelques mots :
    Si je prends du sel dans ma main, et que je monte au ciel, il ne sera pas élevé. S'il est dissous dans mon sang, il participe de ma vie, de l'homme que je suis, il participe de la vie qui m'anime, il est spiritualisé !
    De même, si "moi" qui suit un si "solide" humain, j'essaye de m'élever par moi-même, je n'y parviens pas, car ce n'est pas possible ... Mais si je me dissous, si je dissous mon moi, alors c'est comme si je dissolvais mon corps, mes corps (physique, émotionnel, spirituel), dans la flot, le sang de la Vie ! ... Et là, le divin est atteint, je touche le "septième ciel" !

    Le plénitude est là, toute simple. J'entre dans mon séjour-cuisine, encore dans la pénombre. Tout est "en ordre" et la beauté simple, naturelle, évidente, commune à tout ce qui existe sur terre, de ce lieu, avec son désordre, son manque de propreté, sa banalité, me touche, m'éveille un peu plus au bonheur. J'ouvre les volets, l'air frais, le soleil, l'humidité sont encore des cadeaux à mes sens, à l'âme de ma vie !

    J'allume mon ordi ... Écrit ce message ... Bonne journée !

    « Conscience et présence à soi contre la souffrance et ses répétitions.De "Dieu", de son existence, et de ce que nous attendons de lui ! »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :