• L'ego, difficile et dangereux d'en prendre conscience

    Pour le fun,  quelques mots sur l'ego et le mental, en réponse aux interrogations d'un ami :

    Pour moi, l'ego est une coquille psychologique qui s'est forgé dès notre naissance, pour protéger notre sensibilité de l’extrême souffrance que génère la confrontation avec notre monde si imparfait, et les gens, parents, familles, société, qui le constitue ...

    Il est un "figement" inconscient de processus (mentaux, émotionnels, relationnels, ...), qui deviennent stéréotypés, des réponses automatiques en réponse à certains stimulus psycho-sociaux, qui ont assuré, dans notre enfance (petite et très petite), notre survie, notre adaptation à notre milieu ...
    Le problème est que ces réponses automatiques perdurent, alors même que notre situation a changé ... que nous pourrions sortir de ces réactions, pour vivre une vie plus belle, meilleure ...

    Le mental est l'ensemble des processus psycho-émotionnels qui constitue cet égo.

    Prendre conscience de ces processus, des pensées, des émotions, des réactions viscérales, des réponses relationnelles et comportementales qu'ils nous font adopter, c'est découvrir "ce que nous ne sommes pas", et, à contrario, percevoir "ce que nous sommes vraiment", au-delà de ces conditionnements ...

    Quelque part, évidemment, c'est difficile, et dangereux ! Difficile, car nous sommes dans un "piège"(une illusion) qui est dans un "piège" (une illusion plus profonde), qui est dans un "piège" ... mais chaque piège que nous dévoilons, est plus profond et plus vrai que le précédent ... Et tout doucement, nous pouvons parvenir à une conscience de plus en plus juste, claire, sereine, et au-delà des mots de "l'être" que nous sommes, "être" pour toujours et définitivement inaccessible ...
    Dangereux, parce que ces coquilles successives ont toute l'apparence d'être "moi", elles sont "ma vérité de l'instant", j'y crois "dur comme fer", et les remettre en question, c'est mourir un peu : ne plus avoir de repère, ne plus savoir quoi faire, ne plus/pas comprendre ce que l'on ressent, dans quelle direction aller, etc ... Il n'y a plus, alors qu'à se laisser guider par une "intime conviction" dont la nature insaisissable est la fois obstacle et réponse ... !

    « Quand cesse la Solitude ... Questions, horizontalité, verticalité spirituelle et goùt du chocolat ! »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :