• Départ de "Communication Non-Violente OSBD" groupe Facebook en VO !

    La vie est belle, sereine, pleine d'amour et de confiance.

    Je vais bientôt quitter ce groupe : je refuse de cautionner, par ma présence et ma participation, certains déséquilibres, certaines inconsciences, certaines prétentions, certains aveuglements ... Le prix à payer pour ces déséquilibres, par les personnes concernées, sera bien plus élevé que quelques critiques, et secousses émotionnelles. C'est vraiment dommage pour elles, qu'elles ne veuillent pas entendre le message ... Mais c'est leur vie, c'est leur choix : elles ont, et auront la force d'assumer les conséquences de ce choix ! ;)

    Je remercie profondément X., Y., et une ou deux autres personnes, qui m'ont fait sentir et éprouver la réalité de la CNV, de l'empathie, de ce travail intérieur juste et profond, qui fait que l'on va vers l'autre, même si, parfois, il touche des choses difficiles en nous. 

    Ce matin, alors que j'avais pris ma décision, sans savoir encore comment j'allais la poser dans le groupe, j'ai reçu le mail d'une personne qui, sans que j'ai rien fait pour (sans que j'ai forcé ma nature d'une quelconque manière), reconnaît, apprécie et reçoit énormément de la profondeur de conscience qui est la mienne. 

    Mon enfance s'est passée au milieu de gens totalement incapables d'accéder et même de reconnaître comme signifiants, les profonds états de conscience auxquels j'ai naturellement accès. A tel point que dans mon esprit d'enfant puis d'adulte, l'existence et la possibilité d'échanges naturelles et gratifiants avec les autres, a été effacé de mon esprit, et que j'ai passé ma vie, finalement, à tenter de me faire reconnaître et respecter par des gens qui en sont incapables ... Comme c'est la cas ici, avec des gens comme A., et un nombre certain d'autres personnes ...

    Je me tourne maintenant vers un autre avenir, il est déjà là, dans la joie profonde de mon cœur, dans les relations nouvelles et sereines, qui se nouent spontanément avec bien des personnes de mon entourage ... 

    Je vous remercie tous pour toutes les prises de conscience que les échanges dans le groupe ont suscité en moi, pour tout le chemin parcouru depuis maintenant des mois, avec vous. 

    J'en suis heureux ! Merci à vous de votre contribution à mon évolution, et au bonheur que je vis maintenant dans une profondeur insoupçonnée !

    D'ici quelques jours, quand ma curiosité quand aux suites de ce message sera satisfaite, je quitterai ce groupe.

    Merci à vous. Chaleureusement. Roland.


    Complément au propos précédent ... :

    "Comment une personne bienveillante peut-elle écrire de tels mots (déséquilibres, inconsciences, prétentions, aveuglements) en parlant d'autres personnes dans un groupe dédié à la CNV ?"

    A cette question, il n'y a pas de réponse si tu restes strictement dans la cadre de la CNV.

    En sortant du cadre de la CNV (de sa vision de l'homme, des émotions, de ses relations, etc.), alors la piste est la suivante : Dans quelle situation une personne bienveillante est-elle amenée à faire un croche-pied à une personne qui court (en prenant le risque de blessures etc.) ?

    Quand celle qui court, se précipite vers un précipice qu'elle ne voit pas. J'ajouterai : et que les personnes qui l'entourent, ne voient pas non plus, malgré toute leur bienveillance.

    Ces mots sont aussi, pour moi, la synthèse d'une multitude d'observations, des uns, des autres, des réactions individuelles et de groupe. etc. Ils ont une forme d'objectivité (par exemple : il est absolument certain, pour moi, que A. est en grand déséquilibre, sans chercher à te convaincre, je pourrais présenter des éléments à l'appui de ce point de vue (hors CNV)).

    Et comme il s'agit de mon dernier message dans le groupe, ils ont délibérément une valeur d'alarme.

    Après, moi aussi, je suis parfois extrêmement détaché, et je reconnais volontiers que je peux me tromper. Mais que je me trompe ou non, j'exprime mon intime conviction, sinon je ne serai pas cohérent avec mes valeurs.

    Je suis parfois en colère, parfois infiniment triste, de voir des gens aller dans le mur, être dans l'impasse, des gens se valider mutuellement dans leurs erreurs, être incapables de sortir de leurs croyances et des réactions émotionnelles qu'ils ne remettent pas en cause, et qui les amènent tôt ou tard à des difficultés infiniment plus graves, que celles qui seraient créées par une prise de conscience ... Mais ce qui s'est imposé à moi, c'est une forme d'urgence à faire entendre "il y a un problème", à des gens qui semblent n'en avoir aucune conscience ... Le plus souvent, je suis serein, et j'accueille les gens dans leur chemin, à l'endroit où ils en sont, tentant, vaille que vaille, de faire entendre quelque chose qui ressemble à une "meilleure" direction, une autre perspective que celle qui les enferme et limite ...

    Je suis vraiment désolé que tu sois choqué par mes mots. Mais pour moi, le choix de leur utilisation était nécessaire, impératif au sens éthique, non sans état d'âme, ni désir qu'il en soit autrement.

    Je n'ai d'autre formation CNV, que la lecture de deux livres de Marshall ("Les murs sont des fenêtres, ..." et "Spiritualité pratique") et les échanges que j'ai eu, maintenant depuis des mois, sur ce forum, et quelques vidéos d'Isabelle Padovani et de D'asimbourg (?? nom exact ?).

    Par contre, cela fait 40 ans, que je chemine dans l'exploration de la spiritualité et la psychologie humaine, à travers de nombreux stages, et la mise en pratique de nombreux livres, et deux ou trois pratiques personnelles clefs. Je travaille aussi dans le soin et la relation d'aide ...

    Voilà, j'ai répondu de mon mieux à tes questions et interrogations. Si tu souhaites approfondir certains points, ou si tu as d'autres remarques ou questions, tu es bienvenue ...

    Chaleureusement. Roland.

    « Une souffrance liée à ma différence ... <3Les secrets de vos rêves. Tobie Nathan. »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :