• "Cette chose ..." "Les "surdoués et les autres. Penser l'écart." Livres.

    Acheté deux bouquins hier : "Cette chose ..." du Dr Jean-jacques Charbonnier, et "Les "surdoués" et les autres. Penser l'écart." de Carlos Tinoco, Sandrien Gianola, Philippe Blasco.
    Dans le deuxième, l'approche de la douance change radicalement des autres livres sur la question, avec une bascule de la perspective, qui interroge la validité du regard social consensuel sur "les surdoués", y compris celui des "surdoués" sur eux-mêmes. Ce terme n'est finalement qu'une étiquette, qui nie les spécificités individuelles et collectives ... Je n'en ai lu que le début déjà intéressant, en particulier qu'en au modalité d'écriture du livre, j'en reparlerai sans doute plus tard ! Voici pour ceux que cela intéresse, une vidéo d'un des auteurs : Douance, dilettantisme et papillonnage et d'autres sur sa chaîne youtube : lien
    Présentation au dos du livre (extrait) : "Cliniciens, enseignants, et "surdoués" eux-mêmes, les auteurs offrent une plongée inédite au cœur de la question de l'intelligence, confrontée aux acquis fondamentaux des sciences humaines, et notamment de l'anthropologie."
     
    Mais pour l'instant, c'est du premier dont je veux vous parler, que je viens de commencer ...

    Qu'est-ce que "Cette chose ..." dont le livre parle ? Et bien d'une expérience vécue, puissante, questionnante, qui a changé la vie du jeune médecin qu'il était ... A la mort d'un jeune patient qu'il  n'a pu sauvé, il a éprouvé que l'âme de ce jeune homme, qu'il a perçue comme une présence vivante, joyeuse,  quittait son corps, par le sommet du crâne, lui frôlait la joue. Et c'était une libération et une continuité de vie ... De "l'amour pur", indicible ...

    Je n'ai pas vécu cette expérience, j'en ai vécu d'autres ... Et moi aussi, je pourrais les appeler "Cette chose ...", puissance d'amour incommensurable, à la source de l'Univers, ou au plus profond de soi (lien), entre autres ...
    Comment vivre dans "nos sociétés occidentales fortement intoxiquées par les dogmes de la pensée matérialisme", quand on a connu et vécu "cette chose", ou que l'on en a l'intuition ?
    Parce que tout s'y oppose ... Parce qu'une part de moi, est constamment niée, dans presque tous les échanges que je peux avoir ... Parce que ma recherche de sens, dans la vie et mes actions, qui est fondée sur cette "expérience", sur cette "connaissance" de la réalité du sens de la vie, est constamment battue en brèche, dénigrée, moquée parfois, par les diktats d'une pensée et d'une réalité sociale, qui nie l'âme, et toutes les dimensions spirituelles inhérentes à l'être humain ...
    Je n'ai pas encore trouvé la réponse me concernant ... et je suis déjà heureux de pouvoir poser la question en ces termes ! :)
     
    « Quel impact ont les prises de conscience de nos processus inconscients, sur nous-même ?
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :